VOS CORRESPONDANTS

Service environnement

Envoyer un mail

À TÉLÉCHARGER

Réduisons nos déchets verts

Le printemps arrive et les tontes de gazon, les tailles de haies et d’arbustes et les résidus d’élagages commencent à prendre de la place ? Pas de panique : il existe des solutions simples pour traiter sur place vos déchets verts.

Rappel : le brûlage de déchets verts est une pratique polluante et interdite. 

1. Le broyage

Cette technique consiste à transformer les branchages en broyat : broyer les végétaux permet de réduire de 6 à 12 fois leur volume.

Les avantages 

  • Valoriser ses déchets de taille
  • Produire son propre paillis
  • Fabriquer le structurant pour son compost

Comment ça marche?

Pour les branches, un broyeur est indispensable.

Pour les petits branchages (moins d’1 cm), il existe d’autres solutions : un sécateur pour la coupe, ou une tondeuse à gazon. Disposez vos branchages au sol et passez lentement la tondeuse dessus.

Le saviez-vous ? 

Le broyat obtenu peut être utilisé en paillage dans les massifs floraux ou au potager, ou être simplement composté.

 

2. Le compostage

Le compostage est un procédé naturel de décomposition des matières organiques.

Les avantages 

  • Réduire la quantité de déchets de la cuisine et du jardin
  • Produire de l’engrais naturel

Comment ça marche ?

Tous les déchets de cuisine et du jardin d’origine végétale sont compostables.

Dans un composteur ou en tas, vous obtiendrez votre premier compost au bout de 8 à 12 mois.

Le saviez-vous ?

Pas de composteur ? Vous pouvez en fabriquer un avec du bois de récupération, ou faire simplement un tas dans le fond de votre jardin.

 

2. Le jardin en lasagnes

Cette technique consister à jardiner sur une butte constituée de déchets de jardin et de cuisine.

Les avantages 

  • Valoriser une grande partie de ses déchets de jardin et de cuisine,
  • Enrichir le sol de son potager

Comment ça marche?

Constituez sur une dizaine de centimètres de haut, des couches successives de déchets verts et bruns.

Vous pourrez cultiver dessus 2 semaines seulement après avoir constitué les couches.

Le saviez-vous?

Grâce à cette technique, il est possible d’installer un potager sur une terrasse ou encore dans une cour.

 

4. Le mulching

Le mulching c’est simplement laisser la tonte d’herbe sur place.

Les avantages 

  • Gagner du temps en jardinant,
  • Réduire la quantité de déchets à traiter,
  • Enrichir le sol en matière azotée.

Comment ça marche?

Pour que les brins d’herbe laissés sur place se dégradent rapidement et enrichissent le sol, une tondeuse mulcheuse est nécessaire. Si vous en avez une, laissez simplement votre tonte sur place.

Le saviez-vous?

Des kits permettent de transformer une tondeuse classique en tondeuse mulcheuse.

 

5. Le paillage

Cette technique consiste à étaler un pallis à la surface du sol pour le protéger et l’enrichir. Le paillage ou paillis est une couche d’origine végétale de 3 à 5 cm à disposer au pied des plantes ou des arbres. Il est constitué de compost, de broyat, de petits branchages, de gazon ou de feuilles mortes. Il favorise la vie sous terre, réduit le développement des «mauvaises herbes», limite l’évaporation de l’eau et régule la température du sol.

Les avantages 

  • Empêcher les plantes indésirables de se développer
  • Réduire l’arrosage en limitant l’évaporation
  • Favoriser l’installation de la faune du sol
  • Préserver le sol en évitant l’érosion

Comment ça marche ?

Vous pouvez utiliser les tontes de votre jardin et les branchages broyés de feuillus. Avant d’installer le paillis, retirez toutes les plantes indésirables. Pour un paillage efficace, il faut déposer une épaisseur minimum de 10 cm.

 Le saviez-vous ?

Vous pouvez utiliser la technique du paillage pour vos arbustes, les plantes vivaces et même au potager.