Le budget 2021

Lors du conseil communautaire du 11 février 2021, les élus ont voté le budget primitif 2021* pour un montant de 67 millions d’ dont 18 millions d’ d’investissements.

 

Trois axes majeurs

  • Zéro hausse de la fiscalité
    Les taux des taxes Ménages ; Enlèvement des Ordures Ménagères et Cotisation Foncière des Entreprises sont inchangés depuis 2012.
  • Un niveau d’épargne en baisse en raison de la crise sanitaire.Une épargne brute de 4,6 millions d’€ pour le budget principal, soit un taux d’épargne de 10 %. Après remboursement du capital de la dette, l’épargne nette disponible pour les investissements s’élève à 2,3 millions d’€.
  • Un volume d’investissements soutenu avec, comme en 2020, 15 millions d’€ destinés à des équipements structurants pour le territoire.

 

Un budget contraint en raison de l’impact de la crise COVID-19

La crise sanitaire entraîne une perte d’environ 750 000 € de recettes, avec une baisse :

  • de la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises) d’environ 10 % soit 350 000 €
  • du Versement Mobilités : perte de 100 000 €
  • des produits des services (Aquaval, structures Enfance Petite Enfance, etc.) d’environ 10 % soit 300 000 €.

 

Investissement : 15 millions d’ de dépenses d’équipement (dont 10 millions d’ pour le budget principal)

Avec 3,5 millions d’€, les travaux de voirie urbaine demeurent le premier poste d’investissement de Val de Garonne Agglomération : traversées de bourgs, voies nouvelles, etc. Les subventions aux communes (500 000 € de fonds de concours) sont également un élément permanent de cette politique d’investissement. Pour 2021, les principales opérations concernées par l’investissement sont : le Plan de modernisation des déchèteries qui débutera par la rénovation de celle de Tonneins, la réhabilitation du centre de loisirs de Marmande, la Voie Verte Marmande/Casteljaloux, la reconstruction de la crèche de Fauillet, les travaux hydrauliques dans la zone d’activités Marmande Sud, les aides Entreprises, les projets du Contrat de Transition Ecologique et du PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial).

 

L’impact financier des inondations

Les premières estimations s’élèvent à plus de 7 millions d’€ de travaux, pour assurer les remises en état des digues (5 millions) et routes (2 millions) endommagées par la crue, ainsi que pour le traitement des déchets générés. Cet impact devra prochainement être pris en compte dans le vote d’un budget supplémentaire.

 

Prochaines étapes budgétaires

Elles auront lieu lors du conseil communautaire de juin 2021 : vote du compte administratif 2020 et vote du budget supplémentaire 2021, avec la reprise des résultats et des restes à réaliser du budget 2020.

 

*Les montants du Budget 2021 concernent Budget principal et Budgets annexes. Ils présentent uniquement les dépenses réelles, sans intégrer les opérations d’ordre.

9 budgets annexes

– Transports publics urbains

– GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations)

– Zones d’activités économiques

– Pépinières d’entreprises

– Lotissements communautaires

– Prestations de services Voirie

– Eau potable

– Assainissement collectif

– Assainissement non collectif